Welcome to Evolution FR - Aion Online

Connectez-vous ou inscrivez-vous dès maintenant afin d'avoir accès à l'ensemble de notre contenu. Une fois enregistré et connecté, vous serez en mesure de créer des sujets, poster des réponses à des sujets déjà existants, et bien plus encore.

Ce message sera supprimé une fois que vous serez connecté.

Musical

Joueur
  • Compteur de contenus

    417
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

36 Appréciable

À propos de Musical

  • Rang
    Le pervers du forum
  • Date de naissance 29 juin

À propos de moi

  • Sexe Homme
  • Lieu Normandie
  • Intêrets La musique !

Sur le jeu

  • Personnage Musical

Visiteurs récents du profil

6568 visualisations du profil
  1. Gosh need nom de ta musqiue!

  2. spèce de plus Anim D:

  3. Musical resta bouche bée, elle ne bougea pas pendant presque une minutes pour finalement laisser aller ses mains dans le dos de Seolenn. -Ce ... c'est vraiment toi cette fois ... tu es la vraie Seolenn ... Elle plaça sa tête contre le creux de l'épaule de la mercenaire et des larmes commencèrent à couler sur ses joues. -Je ... j'ai cru t'avoir perdue pour de bon ... je ... je ne pouvais pas te laisser partir de cette façon alors que ... je n'ai pas pu payer ma dette envers toi ... Elle ne releva pas les yeux vers Seolenn et se contenta de l'étreindre plus fort encore. La jeune femme s'en voulait terriblement pour avoir provoqué la mort de la daeva, même après l'avoir finalement ramené à la vie. Elle regarda son bras et constata que la marque noire qui le parcourait avait disparut. La jeune femme essuya finalement ses larme et se recula légèrement de Seolenn et la regarda de haut en bas avec un sourire malicieux, puis lui balança une veste qu'elle avait ramené de ses différentes expéditions dans le bâtiment. -Tu ferais mieux de te couvrir, non pas que je n'apprécie ton corps, mais tu risques d'attirer l'attention si tu sors complètement nue. Elle se tourna légèrement sur le côté en prenant un air pensif, posant le doigt sur le côté de son menton. -Bon j'espère que tu ne m'en veux pas de t'avoir ramenée chez les vivants de cette façon ... ce corps est supposé être exactement le même que le tiens, donc à priori, tu es la même Seolenn qu'avant, les agents mutagènes de mon drogué de frère en moins. Par contre je ne peux pas garantir ton âge précis, tu dois être légèrement plus âgée que tu ne l'étais avant, j'en suis désolée ... Elle tendit alors la main vers Seolenn. -L'important, c'est que tu sois revenue ...
  4. Musical était resté complètement hagarde, elle avait regardé le visage de Seolenn s'effacer peu à peu pour finalement disparaître et elle n'arrivait pas à accepter que cette dernière se soit sacrifiée pour la sauver alors que Musical avait choisit d'elle même de prendre un coup mortel à sa place. Un profond sentiment de culpabilité et de remord la hantait, tout aussi douloureux que la perte de l'être dont elle était tombée amoureuse. Les larmes coulant encore sur ses joues, elle suivit Estaliria avec une démarche peu assurée et ralentie. Ils descendirent peu à peu les étages et, arrivée dans la pièce remplie de cuves, Musical se rappela de la façon dont Seolenn l'avait sauvée alors que sont abdomen avait été traversé par le bras d'un clone d'Estaliria, puis elle aperçu, à travers la crasse et le sang qui couvrait ses bras, une longue marque noire effilée, semblable à un tatouage, qui partait de sa main et remontait le long de son bras, le même chose était apparut sur son autre bras et aussi sur sa poitrine le long de son sternum. Elle fut d'abord surprise et ne comprenait pas d'où venait cette marque, puis elle compris, même si elle ne faisait que supposer, que c'était l'oeuvre de Seolenn. Une idée apparut alors dans son esprit lorsque ses yeux se posèrent à nouveau sur les cuves, elle s'arrêta alors, entendant de loin le grommellement d'Estaliria. -Il y a quelque-chose que j'aimerais ... vérifier ... ne m'attendez pas, je connais cet endroit, je n'en aurait pas forcément pour longtemps ... Sur ces mots, elle fit demi-tour et retourna dans l'une des pièces qui n'avait pas encore été ravagée par les combats, le bureau du directeur, qu'elle trouva grâce aux plans qu'elle avait enregistré sur son téléphone. Elle se plaça directement derrière l'ordinateur, crackant rapidement les mots de passe et elle chercha frénétiquement dans tous les dossiers. Après plusieurs heure à éplucher les fichiers et dossiers sur les différents génomes des différents daevas, elle tomba finalement sur celui de Seolenn, protégé par différents par feu. Après avoir enfin brisé toutes les protections du dossiers, elle prit le temps de lire l'intégralité du dossier, même si elle n'avait pas forcément envie d'en apprendre plus sur les origines de la mercenaire, il fallait qu'elle sache comment elle pourrait réaliser son plan. Après 2h de lecture elle trouva enfin ce qu'elle cherchait, à savoir un échantillon de l'ADN de Seolenn, stocké dans une autre pièce secrète située derrière le bureau. Elle savait très bien que la majorité des systèmes expérimentaux du directeur étaient automatisés, elle tenta alors le tout pour le tout. Elle entra dans le laboratoire dans lequel se trouvait une cuve avec à l'intérieur un petit être informe, surement une des bases qu'il utilisait pour injecter divers gènes et tester. Elle s'en débarrassa et commença une nouvelle procédure pour créer un clone de Seolenn, elle savais très bien que le clone n'aurait que le corps de cette dernière, mais elle voulait essayer sa théorie. Elle lança alors le processus de synthèse à partir de l'ADN de la mercenaire. Après une heure, un petit foetus s'était formé et après plusieurs heures c'était un bébé. Musical était fascinée par la vitesse de développement accélérée développée. Pendant 5 jours elle resta à veiller et observer la croissance accélérée du clone de Seolenn avec une certaine nostalgie, cela lui faisait un drôle d'effet de voir Seolenn grandir sous ses yeux. Elle mangea ce qu'elle arrivait à trouver dans le bâtiment en essayant d'éviter au maximum les traînards. Lorsqu'elle revint dans la pièce elle s'aperçut que le clone avait atteint l'âge programmé, Musical, stoppa alors la croissance et commença le réveil du clone. Son empreinte génétique enregistrée en tant que maîtresse, elle ouvrit la cuve et attendit que le clone s'éveille, la jeune femme avait du mal à ne pas se jeter sur la copie, même en sachant que ce n'était la Seolenn qu'elle connaissait. Ses yeux s'ouvrirent doucement et elle regarda légèrement autour d'elle avant de faire un pas en avant, Musical fut surprise qu'elle arrive à marcher si facilement alors que sa croissance était complètement artificielle. Le regard du clone se posa sur Musical et elle s'arrêta alors à quelques pas de cette dernière sans dire un mot. Musical poussa un léger soupir de soulagement, en voyant que le contrôle mental avait apparemment fonctionné. Elle regarda son bras pendant quelques secondes et eut un léger instant de réflexion, si jamais sa théorie n'était pas bonne, il y avait des chances que le clone la tue, mais elle était prête à courir le risque. Elle tendit son bras sur lequel la longue marque noire était bien visible maintenant qu'elle avait prit le temps de se laver. -Mord moi, et avale le sang qui s'écoulera ! dit-elle d'un ton autoritaire mais peu assuré.
  5. Musical regarda la scène de loin, sachant pertinemment que si elle s'approchait trop, elle serait tuée par un coup ou par un des débris qui volaient dans tous les sens à chaque échange de coups. Elle avait beau avoir une meilleure acuité visuelle que la majorité des humains et un oeil entraîné à suivre des cibles rapides elle ne pouvait qu'apercevoir les mouvements incroyablement rapides des deux monstres. Le combat s'arrêta soudain, la jeune put alors enfin apercevoir Seolenn mais cette dernière était gravement blessée. -SEOLENN !!!! Cria-t-elle, sa voix complètement couverte par le fracas des morceaux de béton et d'acier tombant sur le sol de la pièce. Elle profita alors de voir le directeur en moment de faiblesse pour rapidement se diriger jusqu'à Seolenn qui gisait contre le mur,elle jeta son fusil à Estaliria et s'engouffra dans la pièce. A ce moment Musical ne réfléchissait plus, il n'y avait plus de logique dans son esprit, plus de peur de mourir, elle voulais simplement sauver celle qu'elle aimais, peu lui importait le prix. Elle se déplaça habilement à travers les gravas et arriva à proximité de Seolenn et du directeur qui tentait toujours de retirer l'aiguille de son oeil en criant. Arrivée à quelques mètres de Seolenn elle murmura quelques mots en s'approchant et elle vit le directeur attraper une longue barre d'acier fendue à son extrémité saillante et suffisamment acérée pour traverser un corps humain, il la lança avec une précision meurtrière au niveau du coeur de la mercenaire. Le monde se figea autour de Musical, elle n'eut pas le temps de réfléchir, son corps bougea de lui même et elle s'interposa sur la trajectoire de la lance improvisée. La barre d'acier lui traversa la poitrine mais dévia légèrement sur une de ses côtes faisant ainsi se planter la pointe dans l'épaule de Seolenn lui évitant ainsi une blessure fatale. Une grimace de douleur déformait son visage tendit du sang perlait de ses lèvres, elle regarda Seolenn dans les yeux et lui fit un sourire malgré l'air complètement choqué de cette dernière. -Ce ... cette fois c'est moi ... qui t'ai ... sauvée ... Sa respiration de plus en plus difficile elle toussa du sang et regarda la longue barre de fer qui sortait de sa poitrine, puis son regard croisa à nouveau celui de Seolenn. -Je ... je suis ... vraiment désolée ... il faut croire que ... je ne suis pas ... pas capable de te rendre l'appareil ... alors que tu m'as sauvée te ... tellement de fois ... Une autre gerbe de sang sortit de sa bouche, et elle s'affaissa légèrement, tenant difficilement sur ses jambes. -Je crois ... je crois que le pire dans tout ça ... c'est que ça ne va pas vraiment ... t'aider ... Un léger sourire se dessina sur ses lèvres rougies par le sang et des larmes commencèrent à couler sur ses joues. -Peut-être ... que tu me sauveras ... encore une fois ... Ses yeux se fermèrent doucement ... comme si le sommeil la prenait, puis elle s'affaissa entraînant avec elle la barre d'acier qui sortit de l'épaule de Seolenn.
  6. 14/06/13 - 7/06/14 Une belle aventure qui s'arrête ...

  7. Musical ne bougea pas pendant quelques secondes, elle regarda Taiyou se déplacer jusqu'au mecha puis baissa les yeux, préférant ne pas voir l'apparence de Seolenn. Elle se retourna et remarqua qu'elle était entourée des dernier survivants parmi les expériences. Elle baissa les yeux et posa ses mains sur les deux crosses de ses pistolets. Un sourire machiavélique se dessina sur son visage. -Maintenant ... c'est à mon tour de danser ! Elle dégaina rapidement ses armes et tira autour d'elle, éliminant un à un les monstres d'une balle dans la tête, elle se déplaça alors en courant droit vers la créature la plus proche en continuant à tirer, et arrivée juste devant cette dernière elle lui tira une balle dans la jambe ce qui la fit tomber à genou et elle s'appuya sur elle pour s'élever. Une fois en l'air elle fit un saut périlleux, se retrouvant la tête en bas, elle élimina chaque cible en tournant sur elle même dans un mouvement aussi rapide que gracieux. Elle retomba au sol avec un mouvement léger et se releva en laissant tomber les chargeurs de ses armes par terre. -Mmmh .. il faut croire que toutes ces émotions ne m'ont pas fait perdre mes talents, chuchota-t-elle avec un léger sourire. Elle se tourna vers Eladwynn et s'approcha d'elle en attrapant la petite sacoche fixée à sa ceinture. Elle se baissa et regarda l'état de la jeune femme. -Et bien ... t'es dans un sale état ma pauvre ... j'ai même du mal à croire que tu ais survécu avec autant de fractures. Elle récupéra des gazes dans la pochettes et commença à éponger le sang sur le visage de jeune femme, en prenant soin de retirer tous les éclats qu'elle pouvait de ses blessures. Une fois les blessures les plus profondes d'Eladwynn nettoyées et pansées, Musical s'assit à côté de cette dernière et soupira. -Bon ... et maintenant je fais quoi ... ?
  8. Up !
  9. Musical regarda Seolenn pendant plusieurs minutes sans dire un mot, elle pouvait sentir la douleur et la détresse dans les paroles de cette dernière. Elle posa alors délicatement ses mains sur la tête de la mercenaire et lui caressa doucement les cheveux et elle murmura : -Il y a deux choses que je suis capable de reconnaitre chez les gens, le première, c'est si il disent la vérité et la deuxième c'est si ils ont une once de lumière en eux, comment je fais ça je n'en sais rien, mais il y a une chose dont je suis certaine, c'est que la personne qui se tiens devant moi n'est ni un animal, ni un être mauvais. Elle releva la tête de Seolenn vers elle et la regarda dans les yeux avec un sourire rayonnant. -Malgré tout ce que tu as pu faire, tes larmes me prouvent que tu es toujours humaine et que ... nos sentiments sont réciproques. Je ne peux pas te repousser ... je n'en ai pas la force ... je me sens rassurée avec toi à mes côtés, ma vie prend un tout autre sens. Elle se baissa alors pour se retrouver à la hauteur de Seolenn. -Tout ça pour te dire que même si je ne peux pas vraiment accepter cette part d'animal en toi je ne pas m'empêcher de t'aimer ... Sur ces mots elle déposa un baiser sur les lèvres de Seolenn. Elle se redressa alors tout en tirant Seolenn vers elle, cette dernière ne décollant pas ses lèvres de celles de Musical. Une fois debout Musical fit un léger sourire et elle embrassa Seolenn comme elle ne l'avait jamais fait, un baiser langoureux et tendre à la fois. Pendant tout ce temps elle ne lâcha pas le visage de Seolenn jusqu'au moment elle décolla finalement ses lèvres de celles de la mercenaire. -Je suppose qu'on pourra continuer plus tard, mais pour l'instant on a un mec à abattre, dit-elle avec un sourire malicieux.
  10. Musical regarda Seolenn agir pendant un moment et elle baissa les yeux. Bien qu'elle soit habituée au sang, à la chair et à la mort, un sentiment de dégoût l'envahissait à la vue de la mercenaire faisant ce genre de chose. Elle savait que cette dernière n'était pas humaine et n'était qu'à moitié surprise de la voir agir de la sorte, mais elle n'arrivait pas accepter que celle à qui elle s'était attachée puisse devenir une bête assoiffée de sang. Son attention fut attirée par l'altercation les deux soeurs puis elle posa à nouveau son regard sur Seolenn. Je devrais lui dire ... Pendant quelques secondes elle voulu s'approcher de la mercenaire pour la serrer contre elle et la prévenir, mais elle revit à nouveau les crocs s'enfoncer dans les restes du coeur de Ren et préféra s'éloigner. Elle passa son fusil sur son épaule et suivit Estaliria de loin.
  11. moi j'aime sa chanson è.è

  12. Oh ! Ma chanson est tres bien d'abord ! elle donnes la pêche ! Pas comme la tienne ! pfeuh !

  13. Cette chanson est horrible u.u